Workshop #1 : Comment créer un modèle de revenu en 45 minutes ? 

L’association Total EDHEC Entreprendre vous réserve une année 2015-2016 pleine de surprises. Comme vous le savez certainement, nous avons récemment conclu un partenariat avec La Crème de la Crème, une start-up co-fondée par un ancien de l'EDHEC qui permet aux étudiants de valoriser leurs compétences en effectuant des missions rémunérées. Dans le cadre de ce partenariat, nous proposerons tout au long de l'année des workshops concrets durant lesquels des professionnels vous feront part de leurs expériences autour de thématiques précises. Celles-ci étant très diverses, nos workshops ne s'adressent pas uniquement aux étudiants intéressés par l'entrepreneuriat, mais à tous les étudiants désireux de profiter de leur pause déjeuner pour gagner en compétence.

Le premier workshop de l'année a eu lieu le lundi 7 novembre à 13h. Il avait pour thème "Comment créer un modèle de revenu en 45 minutes ?" et nous était présenté par Alice Leducq, co-fondatrice de Mister Good Beer, une application qui permet de trouver la bière la moins chère autour de soi.

Forte de cette expérience riche en enseignements, l’entrepreneuse nous dévoile ses secrets pour créer un modèle de revenu, outil essentiel pour évaluer la faisabilité et la rentabilité d’un projet qui est encore au stade d’idée. Dans une démarche guidée par la simplicité et la rapidité, Alice nous propose de créer un tableur Excel qui couvre une période de douze mois et comporte sept onglets : Postes de dépenses, Charges, Clients, Revenus, Trésorerie, Compte de résultats et Références fixes. Vous l’aurez compris, il s’agira de compléter ces tableaux de la manière la plus réaliste possible afin d’avoir une vision d’ensemble de notre future entreprise. Pour nous montrer ce procédé, Alice prend l’exemple de Foodora, une entreprise spécialisée dans la livraison de repas à domicile. C’est ainsi que, dans l’onglet Charges, on voit apparaître : RH interne (développement, communication/marketing, opérationnels), RH externe (coursiers), Marketing (visibilité, parrainage, publicités en ligne, prospection dans les restaurants), Technique (serveur informatique) et Autres (loyer). Cette liste n’est évidemment pas exhaustive et dépend du type d’entreprise que l’on souhaite créer.

Pour décider des chiffres qu’il faudra assigner aux différentes cases, Alice n’hésite pas à échanger avec son auditoire, créant ainsi une discussion dynamique et stimulante. On se rend notamment compte de la difficulté que représente la modélisation du nombre de clients (nouveaux et anciens). Dans l’onglet « Références fixes », on se familiarise avec les coûts parfois exorbitants de la publicité. Par exemple, pour afficher une publicité de notre entreprise dans le métro parisien durant une semaine, il faudra compter entre 70 000€ et 100 000€. Puisqu’une telle somme n’est pas envisageable pour une entreprise naissante, Alice nous conseille de privilégier la technique de rétention de nos clients, en améliorant nos services. Par exemple, pour son application Mister Good Beer, l’entrepreneuse a greffé, sur une carte de métro parisien, les bars qu’elle avait identifiés comme servant des pintes de bière pas chères. Et, pour générer un buzz autour de cette création astucieuse, Alice n’a pas hésité à contacter un journaliste de 20 Minutes. Comme elle le dit si bien, “Vous êtes votre meilleur attaché de presse”.

En clair : concrétisez vos idées en établissant un modèle de revenu, lancez-vous courageusement et, durant votre phase de démarrage, privilégiez les promotions personnalisées et peu chères. Enfin, tenez à jour votre modèle de revenu tout au long du développement de votre entreprise car la vision globale qu’il vous offre vous permettra d’identifier les postes trop coûteux ou peu lucratifs afin d’y remédier.

Coralie Delpha